Les leaders économiques se mobilisent pour la relance de Trois-Rivières

28 avril 2020

Dix-sept chefs d’entreprises et leaders trifluviens se retroussent les manches afin de proposer un plan de relance ambitieux et mobilisateur pour leur ville. Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a dévoilé aujourd’hui la composition de ce comité unique bien décidé à transformer la crise de la COVID-19 en une opportunité.

Membres du comité de relance

  • Jean Lamarche – Maire de Trois-Rivières
  • Jean-Luc Bellemare – Co-président, Groupe Bellemare
  • Yves Beaudoin – Propriétaire, Le Brasier 1908
  • France Cinq-Mars – Directrice générale, Ville de Trois-Rivières
  • Mario De Tilly – Directeur général, IDE Trois-Rivières
  • Steve Dubé – Directeur général, Corporation des événements de Trois-Rivières
  • Thomas Grégoire – Directeur général, FestiVoix
  • Geneviève Hardy – Vice-présidente aux opérations, Tri-Dim Hardy
  • Denis Hébert – Directeur régional, Ministère de l’Économie et de l’Innovation
  • Johanne Hinse – Vice-présidente, Programmation et relations avec les communautés, Cogeco Connexion
  • Nancy Kukovica – Directrice générale, Culture Trois-Rivières
  • Yves Lacroix – Président-directeur général, Fab3R
  • Alain Lemieux – Développement stratégique et acquisitions, Noovelia
  • Marianne Méthot – Directrice du cabinet du maire
  • Marie-Christine P. St-Jacques – Directrice générale, Canadian Tire
  • Dominic Pagé – Directeur général, CAE LaPrade
  • Benoît Richard – Vice-président et Chef de l’exploitation, Groupe Somavrac

« Depuis plus d’un mois maintenant, nous sommes proactifs afin d’accompagner les entreprises qui vivent des moments difficiles. Mais il est déjà temps de prévoir la prochaine étape », affirme M. Lamarche. Alors que l’économie canadienne s’est contractée de 9 % lors du dernier trimestre, du jamais vu, son objectif est clair : faire de Trois-Rivières la ville la plus résiliente au Québec.

Il a donc réuni une véritable équipe étoile pour jeter les bases de la relance économique, des gens d’affaires expérimentés et des gestionnaires reconnus pour leurs idées novatrices et rassembleuses. « Ce sont des leaders dans leur domaine qui ont des expertises complémentaires. Ils représentent également nos différents secteurs économiques de même que nos réseaux d’affaires locaux », explique Yves Lacroix, président-directeur général de FAB3R et président du comité de relance.

Le comité se réunira chaque semaine pour faire le point sur l’avancement de la relance. De plus, trois groupes de travail ont été mis sur pied pour proposer des actions ciblées :

Groupes de travail – Responsables

  • Secteurs manufacturier et technologique : Benoît Richard, Vice-président et Chef de l’exploitation, Groupe Somavrac
  • Commerces de proximité et économie sociale : Johanne Hinse, Vice-présidente, Programmation et relations avec les communautés, Cogeco Connexion
  • Culture, tourisme et divertissement : Nancy Kukovica, Directrice générale, Culture Trois-Rivières

Comme chaque crise est également une opportunité, le comité va travailler à l’élaboration d’un plan de relance qui renforcira certains secteurs clés de l’économie de Trois-Rivières, tout en préparant l’avenir. Les travaux seront coordonnés par Marie Michèle Lemay, chargée de projets stratégiques chez IDE Trois-Rivières, qui s’assurera d’une planification et d’une mise en œuvre réussies. Les pistes explorées jusqu’à présent vont permettre d’amener des solutions simples et concrètes pour répondre aux défis révélés ou accentués par la crise.

Le comité de relance s’affaire déjà à solutionner quelques défis communs :

  • L’accès aux équipements de protection individuels
  • La disponibilité de l’information sur les meilleures pratiques quant aux consignes sanitaires et de distanciation sociale en contexte de travail
  • La transformation de certaines activités industrielles, commerciales, touristiques et culturelles pour les adapter au nouveau contexte d’affaires
  • L’accélération de la transition numérique (production, organisation du travail, ventes)
  • L’encouragement à l’achat local (citoyens, entreprises, institutions) et la consolidation des chaînes de valeur locales.
  • Documenter les impacts de la crise

Pour définir un solide plan de relance, il faut bien documenter la situation actuelle et identifier les opportunités qu’elle représente. Ainsi, les entreprises trifluviennes sont invitées à compléter un court sondage sur l’impact de la crise de la COVID-19. Les résultats aideront le comité de relance dans l’élaboration de son plan d’action.

Pour compléter le questionnaire : https://opentr.typeform.com/to/i11tXM

– 30 –

Source :

Josiane Gagnon
Conseillère en communication
819 374-4061, poste 5129
jgagnon@idetr.com